LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Uncategorized

« Chacun son Court »

Le Festival du court-métrage a lieu de 17 au 22 octobre 2018 à Strasbourg. Cet évènement permet de mettre en avant un genre de films souvent oublié.

Clap ! « Chacun son Court », le festival strasbourgeois revient pour une 8ème édition. Cet évènement met à l’honneur le court-métrage sous toutes ses formes. Animation, fantaisie, insolite ; le festival se découpe en plusieurs événements. Romain ZANIBONI est à l’origine de ce projet. Cet ancien étudiant en cinéma voulait mettre en lumière les cours-métrages. Il a donc commencé à projeter des films, puis de fil en aiguille, le festival s’est crée une réel identité et est devenu une référence en matière de court-métrage. Aujourd’hui il propose en plus des projections, des conférences, et diverses compétitions. Afin de juger les films, un jury de qualité s’est porté volontaire. Parmi eux, journalistes, réalisateurs et monteurs seront présents. Le président d’honneur est Benoit MARTIN, en pointure en matière de réalisation.
La caravane ensorcelée
Le festival propose différentes activités liées au court-métrage et dans tout Strasbourg . Parmi elles : la Caravane Ensorcelée. Louée à l’association La Pellicule Ensorcelée, une caravane est aménagée en cinéma. Composée d’une dizaine de fauteuils rouges, l’engin s’adapte à tout public. Avec environ 200 films en réserve, petits et grands seront accueillis gratuitement dans la caravane ensorcelée. La caravane ensorcelée parcourra Strasbourg en passant par Esplanade, la rue du jeu des enfants et l’espace Django.
Démocratiser le court-métrage
Le court-métrage est partout. « Ce qui est intéressant c’est que tout le monde regarde des court-métrages : les publicités, les série-télés, même les dessins-animés sont une forme de court-métrage. » explique Romain ZANIBONI. Ces films constituent un genre à part entière, mais sont souvent lésés par rapport aux long-métrages. « Ce genre a un code et une richesse qui lui est propre, ce n’est pas forcément un tremplin ou une carte de visite . Aujourd’hui, regarder un film consiste à aller au cinéma ou aller sur des plateformes de streaming. », Romain ZANIBONI veut pallier à cela en proposant des activités ludiques dans tout Strasbourg.
Le court-métrage est à l’honneur dans la capitale alsacienne, l’occasion de redécouvrir ce genre souvent oublié. Ce festival est accessible à tous : tous les événements sont gratuits, à l’exception des projections qui sont proposées à 5 euros.
 

Alexandra BIR BAHADER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.