LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Presse WebSport

Nations à suivre à l’Euro (6/10) – L’Espagne en quête d’une quatrième couronne

A moins d’un mois de l’Euro de football, l’heure est au décryptage des nations. Pendant dix jours, la rédaction propose une fiche technique des dix pays attendus au tournant dans cette compétition.

Victorieuse en 1964, 2008 et 2012, l’Espagne est la nation qui a le plus remporté le championnat d’Europe des nations avec l’Allemagne. Sérieuse en 2008 et imbattable en 2012, la Roja a un vivier de qualité au sein notamment des formations du FC Barcelone et du Real Madrid. Depuis, les joueurs espagnols s’exportent davantage à l’étranger, l’ossature Barcelo-Madrilène en sélection n’est plus aussi visible qu’auparavant. A l’Euro 2016, les Espagnols ont tout simplement déçu lors de leur élimination en huitième de finale face à l’Italie (2-0). Cette défaite était le symbole d’une fin de cycle du sélectionneur Vicente Del Bosque et de quelques joueurs phares comme Xavi, Iniesta ou encore David Villa.

Depuis, la reconstruction s’avère complexe et les sélectionneurs s’enchaînent : Julen Lopetegui, Fernando Hierro, Roberto Moreno et Luis Enrique, quatre sélectionneurs en cinq ans, preuve d’un manque de continuité au sein de la Roja. Après avoir quitté la sélection pour des raisons familiales, Luis Enrique est revenu en 2019. Deux ans après sa deuxième nomination, il cherche encore son équipe, lui qui n’a jamais aligné les mêmes joueurs en neuf matchs. Aujourd’hui, il pourra compter sur des cadres comme Sergio Busquets et Jordi Alba pour faire oublier les années blanches.

La liste de la sélection espagnole :

La liste officielle a été dévoilée ce lundi par Luis Enrique. Et une des premières surprises, c’est qu’aucun joueur du Real Madrid n’est dans le groupe. Ni Dani Carvajal ni Nacho Fernandez ni le capitaine et emblématique Sergio Ramos. A noter que son compatriote et ancien partenaire en charnière centrale de la sélection Gerard Piqué (Barcelone) n’est pas sélectionné. Un changement de cycle donc pour Luis Enrique. A la place, le sélectionneur a appelé le jeune Eric Garcia (Manchester City) et son coéquipier Aymeric Laporte. Lui qui n’a jamais été sélectionné par Didier Deschamps a obtenu sa naturalisation et peut désormais porter les couleurs espagnoles. Certains cadres sont toujours présents pour l’Euro 2020, comme Jordi Alba, Sergio Busquets (Barcelone), César Azpilicueta (Chelsea) ou Thiago Alcantara (Liverpool). Un des artisans majeurs du titre de l’Atletico Madrid cette saison Marcos Llorente, sera probablement titulaire dans l’entre-jeu, tout comme Koke. En attaque, il faudra faire des choix entre Dani Olmo (Leipzig), Gerard Moreno (Villareal), Ferran Torres (Manchester City), Alvaro Morata (Juventus) et Mikel Oyarzabal (Real Sociedad). Le Parisien Pablo Sarabia sera également du voyage.

Le joueur clé de l’effectif :

Seul joueur quasi assuré d’être sur le terrain avec la Roja : Jordi Alba (32 ans), latéral gauche du FC Barcelone, qui reste une référence à son poste. Homme de base de Luis Enrique, il est le seul joueur qui a été titulaire lors des neuf matchs de l’ancien entraîneur du Barça. Auteur d’une bonne saison sur le plan personnel (5 buts, 15 passes décisives TTC), mais d’une saison moyenne sur le plan collectif, le latéral formé à Valence a la confiance de Luis Enrique. A l’Euro, il devrait être titulaire sur le flanc gauche, lui qui arrive à apporter le surnombre en attaque tout en revenant régulièrement sur ses positions défensives. Cadre à Barcelone, il le sera également avec l’Espagne pour l’Euro. Un atout non négligeable pour Luis Enrique qui rêve de remporter l’Euro avec son pays. 

44, comme le nombre de joueurs sélectionnés par Luis Enrique en quatre rassemblements depuis sa deuxième prise de fonction le 19 novembre 2019. Il a appelé 4 gardiens, 16 défenseurs, 13 milieux et 11 attaquants pour les neuf derniers matchs de la Roja. Un chiffre conséquent qui démontre que l’ex-international espagnol cherche encore son ossature et sa formule. Entre joueurs confirmés et joueurs tout juste arrivés en sélection, Luis Enrique devra rapidement trouver son équipe. Il aura deux matchs face à la Suède et à la Lituanie pour se faire une idée d’équipe avant l’Euro . Bien malin sera celui qui trouvera le onze type de Luis Enrique pour cette compétition internationale.

Calendrier et groupe

L’Espagne se retrouve dans le groupe E, avec la Suède, la Pologne et la Slovaquie.

Matchs amicaux de pré-compétition :

  • Espagne – Suède (04.06)
  • Espagne – Lituanie (08.06)

Phase de groupe :

  • Espagne – Suède (14.06 – Séville)
  • Espagne – Pologne (19.06 – Séville)
  • Slovaquie – Espagne (23.06 – Séville)

Jules Zolt – Anthony Weissmuller

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.