LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Presse Web

Le vintage remis au goût du jour


Le plus grand Pop-up Store d’Europe, le « VinoKilo », s’installe 17 rue déserte à Strasbourg jusqu’à demain. Une vente éphémère d’habits vintage au kilo qui attire les fans de mode.

VinoKilo s’est installé dans un grand entrepôt au milieu de Strasbourg depuis jeudi. Plus d’une centaine de mètres carrés remplis de vêtements sont en vente sur une musique digne des années 80. Profitant de la vogue du Vintage, des passionnés ont décidé de rouvrir des friperies, ces magasins qui proposent des vêtements de seconde main à des prix abordables. Strasbourg en compte plusieurs : « Le Concept », « La Consigne » ou encore « Le Léopard » font fureur, notamment chez les jeunes. 

La mode se conjugue au passé 

« On y trouve des habits qualitatifs, de bonne qualité à moindre prix », estime Louis, qui s’y rend deux à quatre fois par mois et qui chine au Pop-Up Store, « C’est bien de pouvoir donner une seconde vie à des vêtements ! ». Comme la plupart des jeunes qui circulent dans le magasin éphémère, il trouve de nombreux avantages à acheter de la seconde main. C’est l’occasion pour eux de s’approprier l’époque de leurs parents ou de grands-parents. Un effet de mode qui démontre aussi aux personnes plus âgées que leurs vieux perfectos ne sont pas encore bons à jeter.

Des mesures sanitaires contraignantes 

Les organisateurs de VinoKilo ont sauté sur la réouverture des magasins pour installer leur Pop-Up Store, mais il reste difficile pour eux d’organiser un événement dans ces conditions. Pour s’y rendre, il faut prendre son billet à l’avance sur un site internet. Les organisateurs mettent l’accent sur l’aspect sanitaire, même s’il ne faut pas présenter de test PCR à l’entrée, il y a un nombre maximum de personnes à respecter dans le Pop-up Store.

Y aller : Pop-up Store « VinoKilo », 17 rue déserte à Strasbourg du 20 au 22 mai de 10h à 17h30, le ticket est gratuit. Prix au kilo de vêtements : 35 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.