LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Presse Web

Greenpeace dénonce une France sous Total influence

A Strasbourg, un groupe de militants de Greenpeace se retrouvera demain sur la Place du Corbeau, à partir de 10h pour une campagne nationale lancée pour sensibiliser le grand public à l’influence de Total, le géant du pétrole et du gaz, sur la société. Cette action a pour but d’attirer l’attention du public sur sa stratégie du « soft power ». « Les différents partenaires de Total doivent s’interroger sur la provenance de leurs subventions. Est-ce qu’ils accepteraient d’être financés par des grandes entreprises de cigarettes ou d’armement. Il faut qu’ils prennent conscience que le mécénat qu’ils perçoivent est issu d’une entreprise qui menace le climat », explique Damien Mehl, membre de l’ONG. Une stratégie que Greenpeace entend vivement attaquer. « Total subventionne de très nombreuses structures culturelles, des grandes institutions. Mais ces financements-là, c’est seulement pour étendre son réseau d’influence et augmenter l’acceptabilité sociale de l’entreprise, alors que son modèle économique est basé sur l’extraction d’énergies fossiles. Demain notre objectif c’est de dénoncer ce soft power. », détaille encore l’activiste. Un stand sera installé sur la place du Corbeau et les passants seront invités à participer à un quiz. L’objectif sera de repérer les différentes institutions qui sont partenaires de Total et qui reçoivent des financements de la multinationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.