LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Uncategorized

20 ans déjà pour le MAMCS !

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg ouvrait ses portes le 6 novembre 1998. Deux décennies plus tard, il s’est imposé comme un lieu incontournable de la vie culturelle strasbourgeoise. Et pour son anniversaire, la direction a vu les choses en grand…

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Depuis son ouverture au public, plus de 2 866 000 visiteurs sont venus admirer et décortiquer une collection de 18 000 œuvres.
En vingt ans, le MAMCS a su tirer son épingle du jeu dans l’univers concurrentiel de l’art contemporain. Nombreux sont les musées, de New York à Tokyo en passant par Madrid, à emprunter certaines créations que le MAMCS possède. Soutenu par la Ville de Strasbourg et par l’Eurométropole, le musée dépend toutefois des Musées de Strasbourg, regroupant 13 lieux culturels strasbourgeois, et doit donc se contenter d’un  budget plutôt faible, à savoir 400 000 euros disponibles pour les acquisitions et restaurations et 1,6 millions d’euros pour les expositions. 
Mais pour souffler ses bougies, la direction des musées de Strasbourg a décidé de marquer le coup. Une programmation saisonnière spéciale a d’ailleurs vu le jour.
HAPPY 20
« Pour célébrer 20 ans de rencontres entre le public et l’art des XX et XXI siècles, le Musée d’Art Moderne et Contemporain invite des artistes d’envergure internationale, engage une réflexion autour de ses collections et invite les partenaires culturels du territoire à fêter à ses côtés 20 ans de création contemporaine. » Voilà l’ambition affichée par la Direction des Musées de Strasbourg.
Parmi les artistes exposés, les visiteurs retrouvent le duo nord-américain FAILE, qui s’approprie les murs extérieurs du bâtiment afin d’y afficher leur imposante fresque en noire et blanc, ainsi que l’artiste internationale Joana Vasconcelos, première femme exposée à Versailles en 2012, qui occupe l’ensemble de la salle d’exposition du musée avec son extravagant groupement d’œuvres intitulé « I Want To Break Free », rendant hommage à l’ambiance des années 1980.
« Joana Vasconcelos manie l’humour et la fantasie tout autant qu’elle développe une oeuvre au contenu politique ancrée dans la société d’aujourd’hui. Elle est, depuis les années 2000, l’artiste portugaise la plus remarquée de la création contemporaine », estime Estelle Pietrzyk, commissaire de l’exposition.
Les visiteurs sont aussi amenés à « vivre l’art autrement » notamment grâce à l’initiative ExpériMAMCS! ouverte à tous.

Hugo JEAN

Y ALLER :
Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
03 68 98 51 60
Tram B et F :  arrêt Musée d’Art Moderne
Expositions :
– « I Want To Break Free » jusqu’au 17 février 2019
– « FAILE » jusqu’au 26 mai 2019
– « ExpériMAMCS » jusqu’au 26 mai 2019
Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.