LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Presse WebSport

Nations à suivre à l’Euro (3/10) – La France : essuyer les larmes, reprendre les armes

A moins d’un mois de l’Euro de football, l’heure est au décryptage des nations. Pendant dix jours, la rédaction propose une fiche technique des dix pays attendus au tournant dans cette compétition.

Portés par Platini en 1984, victorieux grâce à Trezeguet en 2000, mais vaincus à domicile en 2016, les Bleus abordent ce nouvel Euro avec l’esprit revanchard d’une finale perdue il y cinq ans. Champions du Monde en titre, ils ont désormais un nouveau statut à confirmer. Considérés comme des favoris à la victoire finale, les hommes de Deschamps devront cependant se confronter à un groupe de qualité en phase de poule : Portugal, Hongrie et Allemagne. 

Didier Deschamps a su créer un véritable bloc équipe sur le terrain et un groupe soudé en dehors. En fonction depuis 2012 au poste de sélectionneur, il a constamment fait progresser son équipe autour de cadres comme Paul Pogba et Antoine Griezmann. Redoutable tacticien, il arrive à s’adapter à l’adversaire surtout lors des compétitions internationales. Ancien capitaine des Bleus, il aura envie de réitérer l’épopée 1998-2000, cette fois-ci sur le banc.

La liste de la sélection française:

Le mardi 18 mai, le sélectionneur Didier Deschamps a dévoilé sa liste de 26 joueurs pour l’Euro. 14 joueurs étaient déjà présents lors du sacre de 2018. On retrouve les cadres Paul Pogba (Manchester United), Hugo Lloris (Tottenham), Antoine Griezmann (Barcelone), N’golo Kanté (Chelsea), Kylian Mbappé (PSG) mais également du sang neuf. Si Marcus Thuram (23 ans, Borussia Mönchengladbach) a déjà eu 3 sélections depuis 2020, ce n’est pas le cas pour l’autre surprise de l’effectif : Jules Koundé. Le jeune défenseur central (22 ans, FC Séville) est appelé pour la première fois en équipe de France. En défense, chaque poste est doublé. Corentin Tolisso (Bayern Munich), qui revient d’une grave blessure, est également rappelé par Didier Deschamps, preuve de la confiance du sélectionneur envers son milieu de terrain. Enfin, l’attaque française composée d’Antoine Griezmann, Kylian Mbappé ou encore Kingsley Coman (Bayern Munich)  faisait déjà peur, mais terrifie davantage maintenant que Karim Benzema (Real Madrid) fait son grand retour en sélection (voir encadré)

Les 26 Bleus sélectionnés pour l’Euro. Crédit photo : Réseaux sociaux de la fédération.

Le joueur clé de l’effectif :

Leader incontesté de la charnière centrale des Bleus sous l’ère Deschamps, Raphaël Varane sera à coup sûr sur les feuilles de matchs du sélectionneur. Souvent jugé trop timide, pas assez dur sur l’homme, le Madrilène a fait taire ses détracteurs lors du Mondial 2018. Associé au gaucher Samuel Umtiti, il a formé une charnière centrale de grande classe. Solide derrière, Raphaël Varane est également un atout majeur sur coup de pied arrêtés. Pour preuve son but face à l’Uruguay en ¼ de finale de la Coupe du Monde le 6 juillet 2018 (victoire 2-0) de la tête.

Raphäel Varane lors de la Coupe du Monde 2018 au duel avec Kjaer. Crédit photo : réseaux sociaux du joueur

1802 comme le nombre de jours qui séparent le prochain et le dernier match des Bleus dans un Euro. C’était lors de la finale perdue face au Portugal (0-1) au Stade de France sur un but de Eder. Une compétition à domicile perdue lors du dernier match qui hante encore André-Pierre Gignac, malheureux de voir sa frappe sur le poteau dans les derniers instants de la finale : “J’en fais des cauchemars” a-t-il lancé à Téléfoot l’année dernière. Depuis l’équipe a bien changé, seulement dix joueurs présents en 2016 ont été rappelés cette année pour la compétition. La revanche face au Portugal est d’ores et déjà actée, le 23 juin prochain à Budapest.

Calendrier et groupe

La France se retrouve dans le groupe F, avec l’Allemagne, la Hongrie et le Portugal.

Matchs amicaux de pré-compétition :

  • France – Pays de Galles (02.06)
  • France – Bulgarie (08.06)

Phase de groupe :

  • France – Allemagne (15.06 – Munich)
  • Hongrie – France (19.06 – Budapest)
  • Portugal – France (23.06 – Budapest)

Benzema, le grand retour
Pour tous les observateurs du football, ce jour était attendu. Écarté depuis 2015 pour sa mise en examen pour « complicité de tentative de chantage » dans le cadre de l’affaire de la sextape visant Mathieu Valbuena et toujours dans l’attente de son jugement prévu en octobre, Karim Benzema fait son grand retour chez les Bleus. L’attaquant madrilène, auteur de 22 buts et 8 passes décisives en Liga cette saison, se dit “Tellement fier de ce retour en équipe de France et de la confiance que l’on me donne”. On pensait impossible le retour de l’ancien Lyonnais en équipe de France sous l’ère Deschamps. “Pour arriver à cette décision aujourd’hui, il y a eu des étapes importantes où l’on s’est vus, et on a discuté longtemps” déclarait hier soir le sélectionneur Didier Deschamps. Adulé depuis plusieurs saisons au Real Madrid et en Espagne, Benzema est désormais fixé sur un seul objectif : gagner l’Euro avec les Bleus. 

Jules Zolt – Anthony Weissmuller

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.