LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Presse Web

Fabien Roussel, communiste né

Pour l’élection présidentielle, Dockinfos propose une série d’articles consacrée aux candidats. Le but : informer les nouveaux électeurs sur chacune des personnalités qui se présentent pour le prochain quinquennat. Une série réalisée par les étudiants en école de journalisme de Strasbourg.

Secrétaire national du Parti communiste français (PCF) depuis 2018, Fabien Roussel représente son camp pour l’élection présidentielle de 2022. Derrière le candidat se cache une vie tissée autour de ce courant politique. Portrait d’un homme né communiste.

Journaliste, député, et maintenant candidat à l’élection présidentielle, Fabien Roussel est avant tout un homme de 52 ans, un Pas-de-Calaisien né à Béthune et un père d’une famille recomposée de cinq enfants. Marquée par plusieurs générations communistes et notamment son père, Daniel Roussel, militant et homme politique, la vie du candidat à l’Elysée se lie au courant politique dès sa naissance. Son prénom, Fabien, lui est donné en hommage à Pierre Georges, aussi appelé « Colonel Fabien », figure de la résistance communiste et déclaré mort pour la France en 1944.

Des premières implications politiques…

Son premier rôle, enfant, a été de distribuer des tracts dans l’usine Bridgestone de Béthune avec son père. Fabien Roussel l’a accompagné pendant deux ans au Viêt Nam où il était correspondant pour le journal L’Humanité. A son retour en France, alors âgé de 16 ans, il rencontre Olivier Marchais, fils du célèbre Georges Marchais et actuellement son directeur de campagne, et adhère au Mouvement des jeunes communistes de France. Son engagement politique se prolonge plus tard à travers sa carrière journalistique, à L’Humanité d’abord, à France 3 Lorraine-Champagne-Ardenne ensuite, sans pour autant être reconnu. « Je ne le connais que depuis qu’il est candidat », admet Samuel Bourreau, étudiant de 20 ans.

…au statut de candidat

Absent en 2012 et en 2017, le parti communiste fait son retour dans la course à l’Elysée. Représentant du PCF à l’élection présidentielle de 2022, Fabien Roussel en est le premier candidat depuis Marie-George Buffet en 2007. Le chemin vers ce statut, il l’a parcouru petit à petit. Il a débuté sa carrière politique en tant qu’attaché parlementaire d’Alain Bocquet d’abord, puis de Jean-Jacques Candelier, avant d’être élu pour la première fois en 2014. Il devient conseiller municipal de la commune de Saint-Amand-les-Eaux, dans le Nord. Sa seconde élection, aux législatives en 2017, lui confère le statut de député de ce même département. Président de la fédération communiste du Nord depuis 2010, Fabien Roussel devient le secrétaire national du parti huit ans après.

Rupture avec le communisme historique

Né entouré du communisme, Fabien Roussel figure pourtant comme une nouvelle génération du courant politique. La rupture idéologique avec le communisme historique se retrouve notamment dans ses positions sur la sécurité publique et l’immigration. « Je sais que je suis plus à gauche de base et au début je ne m’intéressais pas à Fabien Roussel à cause des clichés et des préjugés qui entourent les communistes. Mais finalement quand on se penche sur son programme, il semble plus socialiste que communiste », assume Samuel Bourreau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.