LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Non classé

Les « Tech de co » font du ski

– Compte rendu –
Du 14 au 18 janvier, les 300 étudiants en DUT technique de commercialisation de toute la France se sont regroupés dans la station de ski de Valfréjus pour participer aux Alticiades.

Dans une ambiance conviviale, la montagne a enfilé son manteau de neige pour accueillir les DUT « tech de co » de toute la France. Depuis plus de vingt ans, les étudiants motivés se regroupent et partagent une expérience unique. Sur cinq jours, 29 villes de France, soit plus de 300 personnes s’unissent et se rencontrent. Un projet possible avec l’aide des entreprises contactées en amont par les étudiants.
Regroupés en trois épreuves commerciales et deux épreuves sportives, les Alticiades sont un moyen de promouvoir la région, de travailler en équipe et d’appréhender le monde professionnel avec sérieux. 

Sur la piste, les « tech de co » inaugurent le OGNI. /CP DUT Valence

Un enrichissement tant personnel que professionnel

Lors des épreuves, les étudiants sont amenés à faire leurs preuves. À la clé de cette semaine intense, les candidats reçoivent des sommes d’argent, à l’aide d’un dossier sponsoring, qu’ils reversent par la suite à l’association des Alticiades. 
Si cette manifestation est importante à leurs yeux, elle développe « un esprit de compétition entre les différentes équipes mais aussi du partage et de l’entraide. Une expérience unique qui permet de revenir beaucoup plus réfléchi sur certaines choses », souligne Océane, étudiante à l’IUT Robert Schuman. 
Les épreuves commerciales mettent en avant la capacité des jeunes à mettre en action « les disciplines vues en cours comme le prospection, le mailing ou la communication », explique Arthur, un des étudiants de l’université de Strasbourg. Pour les épreuves sportives, la détermination et le dépassement de soi sont les maîtres mots de la réussite. Les Alticiades, est un projet qui transmet beaucoup de valeurs. Il permet également d’éclairer les participants sur leur avenir, « niveau orientation, cela m’a permis de savoir que je veux rester dans le relationnel et de transmettre mes connaissances », indique encore Océane. 

Une façon de promouvoir l’Alsace

Avant de partir enfiler leurs skis, les étudiants de l’IUT Robert Schuman, à Illkirch-Graffenstaden, ont dû se préparer à l’une des épreuves commerciales : OGNI – « Objet Glissant Non identifié ». Cette épreuve consiste à construire un objet glissant original qui symbolise une région, en l’occurrence l’Alsace. L’équipe d’Illkirch-Graffenstaden a décidé de promouvoir la région « Alsace » en mettant en avant la Stan Smith. Cette basket très populaire depuis plus de 50 ans, a connue un énorme succès dans les années 2010. Dans tous les coins de rues et à tous les pieds, elle a su séduire de nombreuses personnes. Pourtant, très peu de gens connaissent son origine, qui est alsacienne !
Un musée dédié à la Stan Smith, situé à Dettwiller et tenu par des retraités, tourne au ralenti depuis quelques années. Pour leur donner de la visibilité et mélanger différentes générations, les jeunes Strasbourgeois ont voulu s’associer au musée pour créer leur OGNI. Un moyen de mélanger différentes générations, selon Lucas, membres des « Alticiades Strasbourg.»

Même s’ils sont repartis sans récompenses, cette équipe garde un esprit rempli de souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.