LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Alsace

Tous à la salle de sport

La nouvelle année amène de nouvelles bonnes résolutions. L’une d’elle revient fréquemment : aller à la salle de sport. Et ce n’est pas les propriétaires des salles de sport qui s’en plaindront.

Salle de sport à Strasbourg, crédit photo : Maxence Dreher

En ce début d’année, les salles de sport connaissent un regain de fréquentation. Les nouveaux inscrits, remontés à bloc par leurs bonnes résolutions, se jettent dans le bain du fitness ou de la musculation. Plusieurs méthodes de travail s’offrent alors à eux : des cours de fitness collectifs au cross-fit mais aussi à des séances en autonomie, le choix est large. Mais pourquoi ce moment de l’année est-il si prisé et comment s’assurer de continuer ses bonnes résolutions sur le long terme ? 

Des inscriptions records en janvier

Pour Olivier, coach sportif dans une salle de fitness à Strasbourg, son établissement “a connu une hausse de 30% de nouveaux clients en ce mois de janvier”. Ce souci d’exercer une activité sportive à cette période de l’année est selon lui principalement motivé par les bonnes résolutions : “sur nos nouveaux adhérents, la majorité ne sont pas des sportifs aguerris, ils s’inscrivent à la salle pour se challenger, pour prendre un nouveau départ en cette nouvelle année”. C’est le cas de Jean-Marc, 45 ans et salarié chez Hager, qui a débuté la musculation au début du mois : “forcément après les fêtes, il faut limiter la casse et prendre soin de son corps. Je me suis inscrit à la salle grâce à un essai de 3 mois d’abonnement que j’ai reçu à Noël de ma fille et je compte continuer sur le long terme”

Une motivation qui s’essouffle progressivement

Selon l’agence de marketing Cardlytics spécialisée dans l’analyse sportive, ces nouveaux inscrits n’ont pas un grand avenir en salle de sport. Sur cinq nouveaux inscrits en janvier, seulement un continuera à s’y rendre en septembre d’après leur étude réalisée en 2016 en Europe. Pour garder sa motivation intacte comme au premier jour, se rendre à ses séances avec des amis peut être la clé. “Participer à des cours collectifs est aussi une solution contre la routine d’une séance classique” estime Olivier, “le fait de faire du sport en groupe à une heure donnée nous oblige à être présent, c’est une vraie source de motivation”.

Pour éviter que les salles de sport soient bondées, l’abonnement annuel est imposé depuis quelques années par les différentes enseignes. Ce système empêche les personnes peu motivées à s’inscrire sur des courtes périodes. Ces contrats longues durées permettent de faire un premier tri entre les plus déterminés et les plus hésitants.

Maxence Dreher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.