LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Alsace

La Grande Boucle de retour en Alsace !

Après cinq années d’absence, le peloton du Tour de France passera le 10 et 11 juillet prochain par le Bas et Haut-Rhin. Au programme, deux jours d’étape a travers les Vosges et la plaine alsacienne.


« Nous pénétrerons en Alsace 100 ans après la toute première étape alsacienne du Tour » s’enthousiasme Christian Prudhomme, directeur de course du Tour de France. La 106 ème édition de la Grande Boucle partira le 6 juillet 2019 de Bruxelles en Belgique. Le peloton ralliera ensuite les villes d’Épernay puis Nancy avant de rallier Colmar.
La satisfaction est de mise pour les spectateurs alsaciens qui attendent cela depuis 5 ans avec l’étape Mulhouse-La Planche des Belles Filles (Haute-Saône). Les premières batailles de grimpeurs auront donc lieu dans les Vosges le mercredi 10 juillet prochain. 
Par la Route des Vins
Au départ de Saint-Dié des Vosges, les cyclistes du Tour de France basculeront dans le Bas-Rhin depuis le col de Saales.  Ils franchiront ensuite la cote de Grendelbruch, pour une descente direction la cité fortifiée d’Obernai, ville qui avait accueilli un départ d’étape en 2006. Le peloton empruntera ensuite la Route des Vins en passant par des villages comme Mittelbergheim, récemment nommé deuxième « Village préféré des Français 2018 » selon l’émission télévisée présentée Stéphane Bern. 
Arrivée à Colmar, départ à Mulhouse
Cette première étape vallonnée (169km) se poursuivra par l’entrée dans le Haut Rhin et la montée des cols, du Haut-Koenisbourg, des Trois Epis, des Cinq Châteaux avant le final dans les rues de Colmar. Le lendemain, les coureurs s’élanceront depuis Mulhouse pour la deuxième étape vosgienne (157km).
Cette sixième journée de course sera la première de montagne. Les cyclistes graviront les Hautes Vosges avec la montée du Markstein puis le Ballon d’Alsace avant de se rendre en Haute-Saône pour une arrivée au sommet de la terrible pente de la Planche des Belles Filles et ses 7 kilomètres à 9% de moyenne. Durant ces deux jours, les outsiders auront une première occasion de tester leur état de forme le long des cols vosgiens avant de piquer droit direction les Pyrénées.

Lucas RUCH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.