LE MEDIA DE L'IEJ Strasbourg

Non classé

Les soldes sont elles encore attractives pour les Français ?

Les soldes ne semblent plus attirer autant de monde qu’auparavant. Alors que la foule se bousculait aux portes des magasins il y a encore quelques années, la fièvre semble s’être dissipée. Entre e-commerce, opérations commerciales, vente privées, scepticisme ou encore perte du pouvoir d’achat, les Français ne voient plus les soldes de la même manière. 

Les Français et les soldes : le divorce ? Alors que le premier mercredi de janvier était attendu avec impatience il y a encore quelques années, l’intérêt porté à ce rendez-vous commercial semble en déclin. Les adeptes sont encore nombreux, mais l’engouement n’est plus le même. Selon un sondage OpinionWay, 85% des Français estiment que la période des soldes n’a plus rien d’exceptionnel. Même s’ils y restent attachés, beaucoup admettent ne pas faire la différence entre les soldes, les promotions et les ventes privées. Et cette perte d’attractivité s’est ressentie dans les magasins. D’après Guillaume Herveux, vendeur dans un magasin de vêtement, « il y avait du monde le jour de l’ouverture des soldes, mais cela a vite baissé en intensité. Nous avons connu un mois difficile avec les grèves, et nous espérions rattraper ce retard (de chiffre d’affaire) avec les soldes. Malheureusement, cela ne semble pas sur la bonne voie.». 

Cette année, les soldes d’hiver dureront du 2 janvier 2020 au 29 janvier 2020. / CP: D.L

Pourquoi les Français se désintéressent-ils aux soldes ? 

Toujours d’après les résultats du sondage Opinion Way, 70% des Français pensent qu’il y a trop d’opérations promotionnelles tout au long de l’année : ils n’attendent donc plus la période des soldes pour faire leurs achats. La période est aussi trop proche, selon eux, du Black Friday, qui propose lui aussi des articles à des prix tout aussi attractifs. Mal situées dans le calendrier, elles étaient également jugées trop longues par les consommateurs et les commerçants. Mais comment leur rendre leur attractivité ? Le gouvernement a décidé cette année de les concentrer sur un temps plus court et l’Article 8 de loi PACTE stipule le passage des soldes de six semaines à quatre. Cette réduction de temps vise à leur rendre leur côté exceptionnel en concentrant les soldes sur une période plus courte, tout en soulageant les commerçants. S’ils réalisent une grosse partie de leur chiffre d’affaire sur la période, beaucoup d’enseignes faisaient face à des stocks insuffisants. 

Gare aux abus ! 

Mais attention aux « fausses promotions » : derrière les bonnes affaires peuvent se cacher des arnaques. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes appellent à la vigilance et pointent le doigt sur ces enseignes qui trichent leurs prix. Sur Twitter notamment, de nombreux témoignages relèvent ces pratiques illégales. Certaines enseignes gonflent le prix initial des articles proposés en soldes, ce qui remet en question le côté attractif de ces promotions. 

Les consommateurs, conscients de ce phénomène depuis quelques années, se montrent alors de plus en plus méfiants. Nombre de consommateurs et d’associations dénoncent alors ces pratiques immorales et illégales. En effet, le défaut d’information est puni d’une amende de 1500€ pour un commerçant exerçant en son nom et de 7500€ pour une entreprise. 

Doriane L’HUILLIER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.